Un peu d'histoire

L’Histoire de SAINT EUSEBE :

La paroisse de Saint-Eusèbe est très ancienne. Elle existait vers l'an 1100.
Elle s'est créée autour du Château de la Motte qui était une ancienne motte féodale.

Epoque romaine
Exploitation de la « terre à tuile et à poterie » sur le territoire dit d’AVOISE. Cette parcelle de terre aliénée du territoire de la commune de saint Eusèbe en 1854 formera la ville de Montchanin Les Mines.

1200-1300
Le duc de Bourgogne échangea la justice de Sathenay contre le hameau des Gratoux en 1259.
Installation sur le territoire dit d’AVOISE de moines appartenant à l’Abbaye de la Ferté (actuel emplacement du Golf de Montchanin) : ils installent des fours pour la cuisson des briques, ainsi qu’une verrerie.
Présence également de bûcherons pou la fabrication de charbon de bois.

 

1316
Guy de GERMOLLES est seigneur de Saint Eusèbe de Bois.

1430
Mention est faite d’un domaine nommé le MONAY, appartenant au Sire Chevalier Jehan du MONAY.Chateau du monay

1451
Présence de Jean de Torcy « escuyer et seigneur du Gratoux », ainsi que de Pierre RAIGNY (vers 1486) premier prêtre dont le nom nous est connu à ce jour.

1481
Jean de Torcy, Seigneur du Monay. fait construire au Gratoux l’église «  Notre Dame du Gratoux ».

1579
Ordonnance de Blois qui institue dans les paroisses la rédaction sur registre des actes religieux (baptêmes, mariages, sépultures). Le soin de ces écritures est confié aux prêtres.
Les registres de la paroisse de Saint-Eusèbe remontent à l’année 1655, ceux de la paroisse du Gratoux à 1662.
Au 13ème siècle, de nobles familles se partagent les terres :
En 1430, la seigneurie du MONAY appartient au Sir Chevalier Jehan du MONAY.
A la même époque, Jean de TORCY « escuyer et Seigneur du GRATOUX » règne sur les terres du même nom.
La seigneurie de la MOTTE comprend le château, les domaines de la Motte, de Chaumont, de Bourgogne et le Bourg de Saint-Eusèbe.

Vers 1595
, Saint-Eusèbe des Bois (actuellement le bourg) ses maisons et son église appartiennent à Jean de VESVRE.

1658
La duchesse Elisabeth Alexandrine de BOURBON, comtesse du Charollais se rend de Charolles à Dijon. Selon la légende, au hameau des Brosses (actuel bois BRETOUX) situé sur le territoire de Saint Eusèbe, son carrosse s’enlise dans la boue et les habitants lui portent secours.
En remerciement du service apportée, la duchesse de BOURBON cède le territoire des brosses, ainsi que la forêt domaniale d’avoise aux habitants.
Ces deux grandes parcelles de terre (329 hectares) seront aliénées en 1854 pour former Montchanin les Mines. (Acte de cession établi en 1751).

1678 
Grande inondation. Les eaux de la Bourbince interdisent toutes activités.

1684
Autres inondations mémorables, cette fois il s’agit de la rivière de Marigny.

1709
La grande famine débute par un terrible hiver qui anéantit toutes chances de semailles et récoltes.
Pour la paroisse de Saint-Eusèbe, on dénombre 51 victimes mortes de faim, dont 38 enfants.
En ce qui concerne la paroisse du Gratoux, 19 personnes meurent de faim.

1750
Découverte du charbon sur le territoire des Brosses. Les bois dont le village tire son nom sont exploités pour le compte de la Marine Royale.
On signale pour la 1ère fois, l’existence d’un maître d’école à Saint Eusèbe, son nom est Jean COULOT.

1767
Etablissement de la 1ére concession minière par la « Compagnie du Creuzot ».

1768
Construction de la route de Chalon-sur-Saône à Digoin par Toulon-sur-Arroux.

1781
Début de la construction du canal du centre, conçu et réalisé par Emiland GAUTHEY.
Long de 114 km, avec ses 81 écluses, 55 aqueducs, 62 ponts, 11 ports dont celui des Brosses à Saint-Eusèbe (bois bretoux), ses 13 réservoirs d’alimentation en eau essentiellement au point de partage par l’intermédiaire de 3 rigoles : Marigny, Saint Julien Bondilly et Torcy, le canal du centre est un « maître ouvrage ».

1786
Création de l'étang Berthaud (25 ha).
Il a servi à l'alimentation du canal du Centre mis en service en 1793.

1789
L’assemblée constituante décide qu’il y aura une municipalité dans chaque ville, bourg et communauté de campagne. La commune de Saint-Eusèbe s’érige donc sur le territoire de l’ancienne paroisse de même nom. Les habitants de la paroisse du Gratoux, au nombre de 130 et trop peu nombreux pour former une municipalité rejoignent les habitants de Saint-Eusèbe.
Nous sommes le 11/11/1789. Saint-Eusèbe dépend alors du canton de Saint Martin d’Auxy, il y restera jusqu’en l’an X.
Jean DUMAY sera le 1er maire et sera nommé en avril 1790.

1791
Le Gratoux est rattaché à la commune de Saint-Eusèbe. 

1794
« Ce jourdhuy, 4 frimaire de l’an II (1792) les communes portant le nom d’un saint se devront de charger de nom »
Saint Eusèbe est rebaptisé SPARTE… pour quelques temps seulement, bientôt elle s’appellera MONTFLEURY.

1810
Démolition de la Chapelle « Notre Dame du GRATOUX »

1854
 : Naissance de Montchanin les Mines
Une partie de la commune de Saint Eusebe des Bois (les Brosses et la Forêt d’AVOISE - env. 328 ha.) est aliéné de ladite commune à la demande de ses habitants. Ceux ci sont principalement employés aux tuileries et à la compagnie Houilière du Creusot. La population de Saint-Eusèbe passe alors de 2255 en 1851 à 1023 en 1856.
Pour étayer leur demande, ils font valoir la scolarisation de leurs enfants sur le territoire des brosses, l’éloignement du centre administratif à Saint Eusèbe ainsi que l’implantation de l’église au bourg de Saint-Eusèbe.
Leur demande est acceptée le 31/05/1854 par un décret signe de Louis Napoléon, empereur des français »

1874
Construction d’une école au bourg. Le projet mentionne la construction de l’école, ainsi que du logement de l’institutrice.
La somme de 11356,16 F est retenue pour ce projet. La population s’élève à 1061 habitants

1892
Reconstruction partielle de l’église du bourg.

1894
Le village décide la construction d’un pont bascule, il sera installé sur la place principale de Montchanin le Haut.

1905
Construction du clocher de l’église.

1908
Début de l’électrification de Montchanin le Haut, la population est alors de 925 habitants.

le monument aux morts de 14-18

Photo "Le Gratoux" 1900 - 1920

1926
Depuis 1876, Montchanin les mines émet le vœu de devenir chef lieu de canton à la place de Mont Saint Vincent.
Cette demande a été refusée par trois fois.
Trois communes se regroupe autour de Montchanin : Saint Laurent d’Andenay, Ecuisse, Saint-Eusèbe. Le projet et accepté en 1926 et regroupe alors 10053 habitants. La population de Saint Eusèbe est de 722 habitants, une école de fille se trouve au bourg alors que l’école des garçons est à la mairie.

1931
Construction d’une salle de classe près de la mairie pour les jeunes filles.

1939-1945
Juillet 1940 : établissement de la ligne de démarcation qui coupe Saint Eusèbe jusqu'en 1943.

1968
Regroupement de commune autour du bassin industriel du Creusot-Montceau.
16 communes vont donc se rejoindre pour devenir une « communauté urbaine » le 15 novembre 1969.

1978
Construction du groupe scolaire.

1985
L’ancienne école de filles du bourg est réhabilitée en salle des fêtes.


Merci aux passionnés de l'Histoire de Saint-Eusèbe pour toutes ces informations recueillies et transmises !